Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est un site appartenant à Charles Declercq et est consacré à ses critiques cinéma, interviews sur la radio RCF Bruxelles (celle-ci n’est aucunement responsable du site ou de ses contenus et aucun lien contractuel ne les relie). Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques et en devient le principal rédacteur depuis 2022.

Régis Roinsard
Les traducteurs
Date de sortie : 05/02/2020
Article mis en ligne le 19 janvier 2020

par Charles De Clercq

Synopsis : Isolés dans une luxueuse demeure sans aucun contact possible avec l’extérieur, neuf traducteurs sont rassemblés pour traduire le dernier tome d’un des plus grands succès de la littérature mondiale. Mais lorsque les dix premières pages du roman sont publiées sur internet et qu’un pirate menace de dévoiler la suite si on ne lui verse pas une rançon colossale, une question devient obsédante : d’où vient la fuite ?

Acteurs : Lambert Wilson, Olga Kurylenko, Riccardo Scamarcio, Sidse Babett Knudsen, Eduardo Noriega, Frédéric Chau, Manolis Mavromatakis, Sara Giraudeau.

Huit ans après son très populaire premier long métrage Populaire avec, en vedette, une machine à écrire, Romain Duris et Déborah François, Régis Roinsard revient avec un thriller où la vedette sera un roman, Lambert Wilson et neuf acteurs qui interprètent autant de traducteurs. Difficile d’en dévoiler plus que le synopsis pour ce film, huis clos en partie, sinon le point de départ du thème du film. Régis Roinsard précise qu’il est "tombé sur plusieurs articles autour de la traduction du livre de Dan Brown, Inferno. Douze traducteurs internationaux avaient été enfermés dans un bunker en Italie pour traduire son dernier roman." Il précise : "Ce qui m’a interpellé et fasciné, c’est qu’un produit culturel nécessite qu’on le protège comme s’il s’agissait de pierres précieuses. A partir de là m’est venu le célèbre « Et si… », propre à la genèse de toute fiction : « Et si le livre était volé, piraté malgré toutes les précautions prises ? Et si on demandait une rançon pour ne pas le publier sur le Net ? » J’avais mon sujet !"

A l’arrivée, c’est un sujet en or. Un film qui débute par des flammes qui ravagent une bibliothèque que l’on oublie très vite et dont on ne comprendra le sens que dans la dernière partie du film. Il y a un classique "mystère de la chambre close". Car le premier crime qui est commis est littéraire. Alors que tout accès extérieur est fermé, qu’il n’y a aucun moyen de communiquer par voie électronique ou autre (aucun accès internet, par exemple), les dix premières pages d’un roman à traduire sont publiées sur la Toile (avec une demande de rançon à la clé). Mais comment cela s’est-il fait ? Car l’éditeur (Lambert Wilson, en inquiétant et fascinant pervers narcissique) donne les pages au compte-gouttes et les reprend le soir. Il n’y a qu’un seul exemplaire du roman et Eric Angstrom les garde constamment avec lui dans sa mallette.

Si une partie du film se déroule dans ce bunker fermé, sous le contrôle de gardiens russes peu amènes et sans aucun sentiment pour ceux qui sont véritablement prisonniers de leur hôte, une autre sera consacrée à des flashbacks qui apporteront des éléments nouveaux à l’intrigue. Et chaque fois que le spectateur pensera en savoir plus, il se verra remis en question par un développement intelligent du scénario, mais également par certains cadrages (ainsi un face-à-face dans une prison dont on n’écrira rien de plus).

De rebondissement en rebondissement, le film va se clôturer de façon éblouissante. Même si des spectateurs auront découvert le rôle de certains, voire le "coupable", la surprise sera totale jusque la conclusion d’un film qui surfe sur la notion de propriété. Qui est, finalement, le propriétaire d’une oeuvre et quels sont ses droits ?

Le film ne serait rien sans ses interprètes, notamment Lambert Wilson et Patrick Bauchau, l’auteur du troisième volet du roman Dedalus, "L’Homme qui ne voulait pas mourir". Mais pas que. En effet, les interprètes des traducteurs campent autant de personnages complexes, mystérieux aux personnalités dissemblables, venant de diverses régions du monde. Car ce sont des acteurs réputés qui endossent ces rôles : Olga Kurylenko, Riccardo Scamarcio, Sidse Babett Knudsen, Eduardo Noriega... On retrouve aussi Frédéric Chau et surtout Alex Lawther. Son interprétation est bluffante et certains se demanderont où ils l’on vu à l’écran. Il a joué notamment le jeune Alan Turing dans Imitation Game, Isaac Cooper dans Le Monde de Nathan, le jeune Christopher Robin dans Goodbye Christopher Robin mais surtout James, le jeune psychopathe, dans les trois saisons de la remarquable série The End of the F***ing World sur Netflix. Chacun de ces acteurs apporte une densité à ce récit et devrait donner envie de revoir le film avec un autre regard : en en connaissant les tenants et aboutissants, il y aura un nouveau plaisir à découvrir le déploiement de l’intrigue et les failles des uns et des autres qui mèneront à un dénouement inattendu.

https://www.youtube.com/embed/FzGZb_IzaRA
LES TRADUCTEURS Bande Annonce (2020) Lambert Wilson, Frédéric Chau, Thriller - YouTube


Au hasard...

Carré 35
le 7 janvier 2018
The Wall
le 8 juin 2017
Detroit
le 13 août 2017
Me’ever Laharim Vehagvaot (Beyond the Mountains and Hills)
le 11 mars 2017
Pour vivre heureux
le 18 novembre 2018
De chaque instant
le 14 septembre 2018
Les Magritte : la 9e édition
le 2 février 2019
It Follows
le 15 mars 2015
Une famille à louer
le 20 juin 2015
Snowden
le 15 octobre 2016
Papa ou maman 2
le 17 novembre 2016
Josep
le 6 septembre 2020
Vendeur
le 16 mai 2016
Lion
le 28 janvier 2017
Fritz Bauer, un héros allemand (Der Staat gegen Fritz Bauer)
le 24 février 2016
Even Lovers Get the Blues (vision précédée du court-métrage Calamity)
le 31 décembre 2016
Au revoir là-haut
le 1er octobre 2017
D’Ardennen
le 4 septembre 2015
Fils de plouc
le 1er septembre 2021
Incompresa (L’incomprise)
le 10 mars 2015
Mentions légales Espace privé RSS

2014-2024 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 5.1.4