Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est un site appartenant à Charles Declercq et est consacré à ses critiques cinéma, interviews sur la radio RCF Bruxelles (celle-ci n’est aucunement responsable du site ou de ses contenus et aucun lien contractuel ne les relie). Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques et en devient le principal rédacteur depuis 2022.

Eskil Vogt (2014)
Blind
Sortie 17 October 2014 (Gent International Film Festival) et 15 mars 2015 (Off Screen Festival)
Article mis en ligne le 30 septembre 2014

par Charles De Clercq

Synopsis : Ingrid est aveugle. Elle vit avec son mari Morten. Dès qu’il quitte l’appartement, elle s’assoit à la fenêtre avec une tasse de thé pour écouter la radio ou les bruits autour d’elle. Ingrid a de plus en plus peur de sortir. Elle soupçonne son mari de rester secrètement de temps en temps à l’appartement pour l’observer. Ou peut-être de chatter avec une maîtresse lorsqu’ils sont ensemble dans le lit, prétextant répondre à des mails professionnels. Einar, de son côté, a un penchant pour les sites internet porno et les femmes avec de longs cheveux, mais il est trop timide pour les aborder. Elin vit dans l’appartement d’en face et personne ne l’appelle sauf sa fille. La vie d’Ingrid est connectée à celles de Einar et Elin. Ils semblent partager les même peurs et même, d’une certaine manière sa cécité.

Acteurs : Ellen Dorrit Petersen, Henrik Rafaelsen, Marius Kolbenstvedt, Vera Vitali, Jacob Young, Erle Kyllingmark, Veronica Berntsen.

Je me sens bien en peine de donner une cote au premier long métrage réalisé par Eskil Vogt. Je découvre beaucoup d’enthousiasme de la part de certains qui l’ont vu, une cote relativement bonne sur IMDB (7,2) mais je ne suis pas arrivé à vraiment entrer dans la démarche du jeune réalisateur. J’ai trouvé que la voix off était trop envahissante et que les insistances sur certaines idées étaient inutiles. Ainsi fallait-il nous monter autant de b*tes en érection (désolé !) et de plans sexes et pornos pour comprendre l’addiction d’un des protagonistes ? Sur ce coup-là, Don Jon était clair sans être aussi explicite. Je ne pose pas ici un jugement moral et je ne suis pas offusqué Si des images crues et et sexuellement explicites étaient indispensables dans la logique et la construction narrative de Nymphomaniac, par exemple, en revanche ici, une ou deux illustrations auraient suffit sans s’appesantir.

De nouveau, ne vous fiez pas à ma partialité et mon "regard" (!!!) sur Blind et, à défaut d’aller le voir vous-mêmes, demandez l’avis de vos amis et connaissances ou lisez/écoutez mes confrères lors de la sortie !

http://www.youtube.com/embed/-3oCPHU6dTg
Blind Eskil Vogt - YouTube


Au hasard...

La tête haute
le 13 mai 2015
Tu veux... ou tu veux pas ?
le 28 septembre 2014
Un père
le 15 décembre 2022
Dear White People
le 6 mars 2015
Blood Father
le 25 août 2016
Problemski Hotel
le 12 décembre 2015
The Expendables 3
le 1er septembre 2014
Photo de famille
le 12 juillet 2018
Le jeune Ahmed
le 30 avril 2019
Leto
le 17 février 2019
The Circle
le 10 mai 2017
Spy
le 31 mai 2015
Into the Woods (Promenons-nous dans les bois)
le 12 janvier 2015
Good People
le 23 novembre 2014
Tout s’accélère
le 14 septembre 2016
Need for Speed 3D
le 1er septembre 2014
Le chant des hommes (Rising Voices)
le 1er décembre 2015
La corde du diable (Devil’s Rope)
le 1er mars 2015
Fantastic Beasts and Where to Find Them (Les animaux fantastiques)
le 15 novembre 2016
A Monster Calls (Quelques minutes après minuit)
le 12 novembre 2016
Mentions légales Espace privé RSS

2014-2024 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 5.1.4