Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est un site appartenant à Charles Declercq et est consacré à ses critiques cinéma, interviews sur la radio RCF Bruxelles (celle-ci n’est aucunement responsable du site ou de ses contenus et aucun lien contractuel ne les relie). Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques et en devient le principal rédacteur depuis 2022.

Laurent Larivière
Je suis un soldat
Sortie le 25 novembre 2015
Article mis en ligne le 20 novembre 2015

par Charles De Clercq

Synopsis : Sandrine, trente ans, est obligée de retourner vivre chez sa mère à Roubaix. Sans emploi, elle accepte de travailler pour son oncle dans un chenil qui s’avère être la plaque tournante d’un trafic de chiens venus des pays de l’Est. Elle acquiert rapidement autorité et respect dans ce milieu d’hommes et gagne l’argent qui manque à sa liberté. Mais parfois les bons soldats cessent d’obéir.

Acteurs : Louise Bourgoin, Jean-Hugues Anglade, Anne Benoît, Laurent Capelluto.

Un film pour et porté par Louise Bourgoin... mais probablement trop seule pour endosser ce poids d’une inclusion dans le monde du trafic de chiens avec des gens des pays de l’Est. Et cela, pour l’argent, simplement. Trafic de chiens, mais aussi de faux carnets d’identité et de vaccination.

Tout commence par une situation de précarité. Sandrine (Louise Bourgoin) est confrontée à l’agent immobilier qui fait l’état des lieux de sortie de l’appartement qu’elle occupait et qu’elle doit abandonner faute d’emploi et donc d’argent. Elle est en situation d’échec déjà, face à cet homme qui trouvera tout ce qui ne va pas dans l’appartement - une chambre de bonne - alors que, comme souvent, l’état des lieux d’entrée a été fait à la va-vite ! Que faire alors, sinon un repli foetal, un retour à la matrice, symbolique, retour à la maison, dans la famille, chez la mère. En douce, sans rien dire, en cachant son baluchon, le peu qu’elle possède, dans une cabane au fond du jardin.

Mais cette famille est-elle la solution ? Elle n’est pas dysfonctionnelle... mais rassemble plusieurs "paumés" : Martine, la mère (Anne Benoit) est harcelée par sa supérieure bien plus jeune qu’elle, sa soeur, Audrey (Nina Meurtrie) a un petit emploi en marie et tire aussi le diable par la queue. Elle doit donc veiller à ce que chacun paie sa part, y compris sa soeur fraîchement débarquée... mais sans ressources. Il ya aussi son oncle Henri, Jean-Hugues Anglade, qui a l’air de s’en sortir et s’occupe d’une animalerie. Il va proposer à sa nièce de travailler pour lui. C’est là que les choses iront mal, très mal ! C’est que Sandrine va insidieusement entrer dans de sombres histoires de trafic de chiens venant de l’Est. Trafic juteux et rémunérateur, avec des chiens élevés à la chaîne dans des pays peu reluisants sur les aspects sanitaires et de respect des animaux, un vétérinaire complice qui fournit de faux carnets et certificats... Sandrine est confrontée à ce que l’on pourrait appeler l’estompement de la norme. C’est que l’argent afflue rapidement et à flots, aussi vite que les chiens transitent, changent de mains, et meurent parfois... et dont les cadavres seront carbonisés dans un tonneau métallique. Sandrine se resaisira—telle ? Lui faudra-t-il mordre la poussière ou mordre sur sa chique pour envisager un autre avenir ? En tout cas, il faudra tomber bien bas, dans une proximité violente avec l’animal, dominée en quelque sorte pour peut-être un jour se relever !

Je n’ai malheureusement pas eu d’empathie pour l’héroïne ni d’ailleurs pour les chiens !
Au générique, il est question d’un policier infiltré... mais je ne m’en suis pas rendu compte dans le film !

Pour la petite histoire, Louise Bourgoin et Laurent Capelloto se mettent à nu, littéralement et psychologiquement et surtout, aucun chien n’a été maltraité durant le tournage. (W)ouf !



Au hasard...

Une famille à louer
le 20 juin 2015
Misbehaviour
le 18 juillet 2020
Twilight of a Life (Au crépuscule d’une vie)
le 4 octobre 2015
True History of the Kelly Gang
le 17 février 2020
Madame Bovary
le 2 juillet 2015
Venise n’est pas en Italie
le 25 mai 2019
Sales gosses
le 8 juillet 2017
L’Atelier
le 16 octobre 2017
Obscène sexualité
le 13 août 2019
I Don’t Belong Anywhere, le cinéma de Chantal Akerman
le 25 août 2015
Les enfants du Hasard
le 9 mars 2017
Mes séances de lutte
le 2 mai 2015
TAG
le 20 juillet 2018
L’aventure des Marguerite
le 28 juin 2020
Higgi, Inspiring Voices
le 12 septembre 2018
Tiens-toi droite
le 23 novembre 2014
Au revoir là-haut
le 1er octobre 2017
Avengers : Endgame
le 1er mai 2019
Chocolat
le 27 décembre 2015
Chamboultout
le 1er mars 2019
Mentions légales Espace privé RSS

2014-2024 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 5.1.4